La fête de Noël et sa place dans une société laïque

Publié le par Isa.L

Noël c'est dans 1 mois

On commence à penser à des idées perso de cadeaux, de recettes (il faut tester avant de déguster...), de déco. Et en tant qu'enseignante en maternelle, les projets ne vont pas manquer non plus. Mais cette année je travaille professionnellement et personnellement en amont sur la fête de Noël et sa place dans notre société et notre école laïque.

Comme beaucoup d'entre nous se posons pas mal de questions sur le sujet et bien voici de petites explications qui nous permettrons d'être au clair avec le principe de laïcité et Noël.

Revenons tout d’abord sur l’origine de Noël.

Le mot « Noël » vient de la déformation du mot latin natalis, naissance. La fête de Noël est, historiquement parlant, celle du solstice d’hiver, qui marque le point de départ de la « renaissance du soleil », le 21 décembre, jour le plus court de l’année dans l’hémisphère Nord. Noël n’est donc pas initialement une fête chrétienne mais une fête païenne célébrant le solstice d’hiver. Comme à son habitude totalitariste d'effacer la culture antérieure des peuples qu'elle évangélisa, l'Eglise catholique s'attacha à supprimer le sens de cette fête populaire dite païenne pour elle en instituant pour le 25 décembre le souvenir anniversaire de la nativité de Jésus Christ.

De même, la tradition du sapin de Noël n’a rien de religieux mais est bien un objet païen. On trouve déjà trace du sapin en Alsace au XVIème siècle. L’Eglise catholique s’est longtemps opposée au sapin de noël parce que c’est un symbole païen pour mieux se l’approprier ensuite en y plaçant une crèche à son pied. Le Père Noël, qui n’est pas Saint-Nicolas, n’arrivera en France sous sa forme actuelle qu’après guerre. Il fut directement rejeté par l’Eglise. En france, cette tradition fut acceptée par elle globalement et seulement au cours de XIXème siècle. C'est alors qu'apparut le légende du Père Noël avec son traineau tiré par des rennes, légende venue tout droit de Scandinavie, qui s'imposa dans la deuxième moitié de XXème siècle.

Une fête familiale laïcisée.

Forts de leur victoire en 1905, les républicains, du début du XXème siècle se sont attachés à laïciser les fêtes religieuses. On retrouve notamment Ferdinand Buisson, Victor Hugo qui considéraient que Noël était une fête volée (par l'Eglise) qui se devait d’être laïcisée. Ainsi, la ligue des droits de l’Homme et du Citoyen organisait des fêtes de Noël laïques ou encore des proches du Parti Communiste organisait des "Noëls Rouges" populaires, détachés de toute symbolique religieuse. Fêtes malheureusement disparues après guerre.

Pour la majorité des Français , Noël est avant tout une fête familiale. C’est donc une victoire laïque à mettre au crédit de nos illustres ancêtres.

Toutefois nous assistons depuis quelques temps à la révolte de parents d’élèves, toutes confessions confondues, souhaitant interdire la présence de sapins de Noël ou de père Noël dans des écoles primaires ou les collèges sous le prétexte fallacieux qu’ils entraveraient le principe de laïcité. Dans ma ville, le "marché de Noë"l, le plus grand marché de Noël du Nord, a changé de nom et s'est gentiment fait appelé "Parfum d'Hiver" sous prétexte de ce même principe de laïcité.

Or, comme il a été démontré plus tôt, ces symboles ne sont en rien religieux. Noël appartient à tous et ne saurait être la propriété de personne et surtout pas aux seuls chrétiens. Néanmoins, nous devons continuer de nous battre contre des élus qui installent ici et là des symboles religieux ostentatoires et nous devons continuer de laïciser les fêtes religieuses.

Sur ce, bonne préparation à tous!

La fête de Noël et sa place dans une société laïque
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FM 29/11/2016 10:09

Merci pour cet article très intéressant qui pourra aider de nombreux enseignant à justifier les petites créations de leurs petits élèves au mois de décembre.

Isa.L 29/11/2016 12:38

J'avais fait le point pour être au clair et couper court à toutes possibles polémiques. Bonnes créations!