L'homme qui ment, Marc Lavoine

Publié le par Isa.L

L'homme qui ment, Marc Lavoine

Résumé:

Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue.
Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l’aurions suivi au bout du monde en trimballant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux.
Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt.
Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d’esprit.
Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L’éruption était inévitable.

Mon avis:

Dans ce récit, l'auteur évoque son passé en narrant sa vie de famille dans un village de la banlieue parisienne. S'adressant aux différents membres de sa famille, Marc Lavoine, écrit un roman qui se voudrait catharsis. En effet, devenu confident -bien malgré lui- de la débauche de son père et spectateur impuissant face à la tristesse ravageuse de sa mère , Marc Lavoine grandit, fait ses choix et se demande si au fond, il a le droit à la réussite et au bonheur alors qu'il a grandi entouré par l'échec de ses parents et bien des malheurs. Comment être un homme alors qu'on l'a rejeté à la naissance parce qu'il n'était pas une fille et que son père véhicule l'image d'un homme sans scrupules?

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article