Agnès Ledig et Agnès Martin-Lugand, aux bonheurs des dames.

Publié le par Isa.L

Avant il y avait le rituel estival Marc Lévy / Guillaume Musso puis le rituel thriller Maxime Chattam/ Franck Thilliez. Puis j’ai découvert l’émotion qui apaise, qui adoucie avec le rituel des Agnès !

Je vous parle ici de 2 auteures que j’affectionne beaucoup parce qu’il y a beaucoup d’émotions fortes dans leurs romans et je passe toujours un bon moment de lecture…

Agnès Ledig et Agnès Martin-Lugand, aux bonheurs des dames.

Agnès Ledig est sage-femme libérale en Alsace, l'épouse d'un agriculteur normand et la mère de trois enfants.

Elle commence à écrire en 2005, pendant la maladie de son fils Nathanaël, souffrant d’une leucémie. Ainsi, chaque dimanche, elle écrit des pages donnant des nouvelles de son fils, informe de l’évolution de son état de santé, elle écrit ses doutes, ses peines, elle écrit ses derniers moments partagés avec son fils de 5 ans.

Touché par ces textes le professeur du service qui le suit suggère à Agnès Ledig de ne pas « laisser ça dans un tiroir ». Puis quand Nathanaël les quitte, Agnès Ledig poursuit l’écriture parce qu’elle lui a promis, parce qu’elle en a besoin, parce qu’elle a des choses à dire au fond du cœur…

En 2010, à 37 ans, elle participe sur internet à un concours organisé par le magazine Femme actuelle. Elle envoie le manuscrit de Marie d'en haut qui sera retenu et publié. Nommé «Coup de cœur des lectrices», l'ouvrage touche un large public qui apprécie ce conte de fées moderne, où des éclopés de la vie se relèvent en se serrant les coudes.

Peu de temps après, la maison d’édition Albin Michel la contacte et l’écriture se poursuit au travers de romans qui nous remplissent d’émotions sans être trop dans le pathos ni dans l’euphorie du bonheur.A la lecture de ses romans, j’ai vraiment cette sensation que les situations et les émotions par lesquelles passent les personnages ont été vécue auparavant par l’auteure… c’est d’autant plus touchant.

Bibliographie :

  • 2011 : Marie d'en haut remporte le prix « coup de cœur des lectrices » du roman Femme Actuelle 2011.
  • 2013 : Juste avant le bonheur reçoit le prix de la maison de la Presse
  • 2014 : Pars avec lui.
  • 2016 : On regrettera plus tard.
Agnès Ledig et Agnès Martin-Lugand, aux bonheurs des dames.

Agnès Martin Lugand exerce en qualité de psychologue clinicienne dans la protection de l'enfance durant 6 ans puis se consacre à la littérature.

Son premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café, a connu un succès extraordinaire: d'abord autoédité et plébiscité sur Internet, il a été ensuite repéré et publié par les éditions Michel Lafon au printemps 2013. Deux ans après, cette jeune femme, installée à Rouen, mère de deux jeunes enfants, est devenue auteure de best seller: 300.000 exemplaires vendus. Et maintenant, "Les gens heureux lisent et boivent du café » a été traduit en plusieurs langues et va être adapté au cinéma par Hollywood...

Dans ses romans, elle analyse et dissèque avec finesse, humour et tendresse les mécanismes de l'âme humaine pour nous livrer des récits qui nous parlent et qui nous vont droit au cœur.

Bibliographie :

  • 2013: Les gens heureux lisent et boivent du café.
  • 2014: Entre mes mains le bonheur se faufile
  • 2015: La vie est facile, ne t'inquiète pas. (suite de Les gens heureux)
  • 2016 : Désolée je suis attendue,

Publié dans Lectures

Commenter cet article