Millénium 4, Ce qui ne me tue pas.

Publié le par Isa.L

Ça y est, je l'ai enfin lu, depuis qu'il était sur ma PAL (pile de livres à lire)! Tout le scandale dû à la sortie est bel et bien retombé.

Millénium 4, Ce qui ne me tue pas.

Résumé:

Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu'il tient le scoop qu'il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA...

Mon avis:

J'avais surtout peur de ne pas retrouver le style des opus précédents, mais au final, David Lagercrantz a su construire une intrigue à la hauteur de son maître,Stieg Larsson, mais aussi à faire avancer les personnages récurrents.

On retrouve donc Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander. Et aussi Erica Berger, l’inspecteur Jan Bublanski (qui a pris du grade) et sa proche partenaire Sonja Modig. Le policier Hans Faste, le procureur carriériste Richard Ekström, le probe Holger Palmgren, Plague de la Hacker Republic et bien d’autres encore. Mais il y a aussi de nouveaux personnages.

Mis à part les quelques longueurs du début dû à un Mikael Blomkvist geignard à souhait, se lamentant sur sa décadence, l'intrigue est prenante. Bienheureusement, Lisbeth, égale à elle-même apporte un peu de sa férocité dans l'action et tente de mettre à jour l’impensable!

Entre espionnage industriel du XXIe siècle, politique et cupidité, entre les Etats-Unis, la Russie et la Suède, on apprend les origines du don pour le piratage de Lisbeth, la signification du tatouage dans le cou, WASP, la guêpe. Parce que l'on saisit l'importance capitale dans son parcours personnel du titre emprunté à Nietzsche : « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort. »

Je pense que c'est une suite intéressante, et je recommande donc ce nouveau Millénium!

Bonne lecture!

Publié dans Lectures

Commenter cet article