Millénium 3, enfin lu!

Publié le par Isa

La Reine dans le palais des courants d’air  

"C’est avec une excitation palpable, décuplée par la tristesse de savoir que, quoi qu’il arrive, ce troisième tome de ‘Millenium’ sera le dernier, que le lecteur des brillants deux premiers tomes ouvre cette ‘Reine dans le palais des courants d’air’ - Larsson excelle toujours dans les titres à rallonge à la signification mystérieuse. Alors que le deuxième volume était indépendant du premier, celui-ci reprend l’intrigue là où elle s’était (brutalement) arrêtée à la fin du précédent. Et immédiatement, on s’y attend désormais, l’écriture sinueuse du Suédois nous prend en otage. Sans multiplier les rebondissements, sans tirer sur les ficelles habituelles du polar, l’auteur achève sa trilogie par un nouveau chef-d’oeuvre de roman policier. Pas besoin d’effets tape-à-l’oeil ni de forcer le trait : le réalisme de ‘Millenium’ est prenant. Les personnages sont toujours creusés de manière à ce que l’on ait l’impression de les connaître depuis toujours, les rouages de l’intrigue sont si bien huilés que les centaines de pages défilent sous nos yeux sans effort. Quant à la tension, elle sue de chacune des phrases du roman, devenu impossible à lâcher malgré sa pagination volumineuse.
‘La Reine dans le palais des courants d’airs’ flirte cette fois avec le roman d’espionnage. Super Blomkvist et Salander doivent lutter contre l’ennemi le plus insaisissable et le plus puissant qu’ils n’aient jamais affronté : les services secrets suédois. Le prétexte parfait pour nous livrer une intrigue intelligente, parfaitement documentée, dans laquelle l’aspect quotidien de l’enquête s’avère aussi passionnant que l’enquête elle-même. Chez Larsson, les héros n’échappent pas aux balles, passent trois mois à l’hôpital s’il le faut. Son approche quotidienne du roman policier confère à sa trilogie une épaisseur et une présence incroyable. Qui s’achève définitivement, à notre grand désespoir, avec cet ultime tome…"

Publié dans Lectures

Commenter cet article