J'ai testé l'eBook.

Publié le par Isa.L

Bon, j'ai craqué. Pourtant ça fait un an que la tablette m'a été offerte. Jusqu'à présent elle était utilisée par mon fils qui apprend par cœur les dialogue du Roi Lion et patiente en jouant sur les applications dans les salle d'attente lors de nos divers rendez-vous.

Puis j'ai eu un déclic après avoir lu "Les gens heureux lisent et boivent du café" de Agnès Martin-Lugand. J'ai tellement aimé ce livre que je voulais lire autre chose de cette auteure. Pas dispo à la bibliothèque et en cherchant le prix du livre du poche j'ai vu que l'ebook était à un prix très raisonnable, c'est-à-dire moins cher qu'un livre de poche, soit 2.99€! Les livres les plus classiques sont même gratuits.

A la maison, nous sommes de grands lecteurs et le livre est devenu un objet transitionnel, tel le doudou pour le petit enfant. Mais ca fait 2 ans qu'on dit qu'il faut acheter moins de livres car les pièces ne sont pas extensibles. L'ebook répond bien à cette demande: tous les livres sont stockés sur le cloud, un espace virtuel, je ne sais où qui fonctionne je ne sais comment...M'en fou du moment que je peux lire n'importe où et n'importe quand...

Il y a tout de même des points qui me chagrinent. En effet, collectionneuse de marque-pages, avec la tablette, mon marque-page ne me sert plus à rien.

Puis je n'ai plus cette odeur du livre, ce contact et ce bruit quand je tourne les pages...

Je ne peux pas prêter mon livre à ma copine (qui ne me l'aurait jamais rendu et je ne pourrais pas réclamer ce fameux livre à tous ceux qui auraient été susceptibles de l'avoir puisque j'aurais oublié à qui je l'avais prêté...)

Je suis aussi moins à l'aise de lire sur tablette dans le train, le métro, bref dans un lieu très public de peur de me faire tirer ma tablette. Et du coup j'hésite à laisser ma tablette dans mon sac comme je pouvais traîner mon livre par mons et par vaux...

Alors que dire de eBook? Les temps changent et il faut grandir avec lui sans pour autant oublier le passé. Oui, c'est banal mais c'est bien ça quand même. Cet été ma valise sera plus légère de 4 livres mais je me chamaillerai avec mon fils qui voudra jouer au moment où je voudrai lire...

Publié dans Lire

Commenter cet article